Je pratique la cartomancie depuis un petit moment déjà et avant de m’y lancer j’ai comme pour beaucoup de pratiquant eu d’énormes doutes quand à la véracité des messages qui « sortent » des cartes. En d’autres mots je pensais que les voyant(e)s n’appliquaient qu’une technique de manipulation qui leur était propre pour dire ce que le consultant avait envie d’entendre. Aujourd’hui je vais vous expliquer pourquoi cette pratique peut être considéré comme une arnaque mais aussi comme quelque chose de fantastique.

Avant d’aller plus loin


Je vais vous partager mon point de vue qui n’engage que moi et peu importe mon expérience et depuis combien de temps je pratique la cartomancie je vous inviterais toujours à ne pas prendre comme vrai ce que je dis et de vous faire votre propre avis sur la question. Ce qui est vrai sonne juste chez nous mais notre mental et notre ego nous plongent souvent dans des illusions qui nous détournent de la vérité. Vous devez expérimentez par vous même la vérité pour faire le tri des illusions de votre mental mais aussi des gens peu scrupuleux autour de vous. Il n’est pas important de savoir si ce que je dis est vrai ou faux, ce qui est important c’est d’ouvrir votre conscience à quelque chose de nouveau et voir où cette idée va vous amener.

Le monde invisible souvent appelé monde subtil ne peut être capté et senti qu’à partir du moment où la conscience d’un individu s’ouvre à de nouvelles perceptions. Le soucis c’est que dès lors que vous ouvrez votre conscience à l’invisible vous êtes en proie à des arnaqueurs. La cartomancie, la radiesthésie et de manière générale toute pratique basée sur l’invisible qui demande une certaine crédulité au client pour qu’elle fonctionne pullule de personnes mal intentionnées car il y a beaucoup d’argent à se faire. Après tout qui n’aimerait pas connaître son futur quand nos conditions de vies présentes sont inconfortables voir désastreuses? Cela nous donne de l’espoir, et l’espoir fait vivre.

Lorsque vous ouvrez vos perceptions au monde invisible, vous acceptez que l’aspect rationnel de votre cerveau prenne moins de place que d’habitude. Et dans la spiritualité pour avoir des perceptions vous devez être ouvert si vous voulez espérer percevoir/recevoir de nouvelles choses, des choses non conventionnelles. Le hic c’est que cette ouverture vous ouvre à de choses effectivement bien vraies qui ne peuvent être perçues par des moyens traditionnels mais aussi à énormément de mensonges. 

Vous avez peut-être l’impression que je me répète mais en réalité je le fais intentionnellement pour que vous sortiez de cet article avec une compréhension de la cartomancie nouvelle. Une compréhension qui dépasse l’idée de vouloir à tout prix savoir si ça marche ou pas.

L’unité et la semblable illusion de séparation


Nous avons tendance, nous les êtres humains à nous penser divisé du reste. Comme si nous étions le centre du monde. Notre égo qui est notre individualité nous permet de nous faire une place dans le monde mais non contrôlé il deviens une entité toxique qui est prête à tout pour défendre son individualité. L’humain peut devenir extrêmement violent, il peut condamner, juger et se faire souffrir lui et bien d’autres personnes dans le simple but de se sentir différent. Pour l’ego la plus grosse menace est de se sentir comme tout le monde. Néanmoins vivre seulement de ce point de vue nous fait oublier que tout ne forme qu’un. Que cet univers dont nous parlons à la troisième personne n’est pas quelque chose d’extérieur à nous, ou bien quelque chose dans lequel nous vivons mais véritablement ce que nous sommes. 

Les êtres humains sont des êtres interconnectés, interdépendants c’est à dire que malgré que vous en soyez inconscient, ce qui affecte votre vie, affecte la vie des autres. Quand vous êtes triste, négatif ou bien positif vous influencez les énergies, les personnes et objets autour de vous. Je suis sur qu’il vous est déjà arrivé d’avoir une interaction avec un autre être humain très négatif qui n’arrêtait pas de se plaindre et vous êtes ressorti de cette interaction beaucoup plus fatigué et négatif qu’avant d’y avoir pris part. Et je suis certain que beaucoup ont aussi eu le sentiment de devoir quitter certains endroits car ils ne se sentaient pas bien et ne pouvaient parfois pas expliquer pourquoi.

Quand vous faîtes du bien aux autres, vous vous faites du bien à vous. Quand vous faites du mal aux autres, vous vous faites du mal à vous-même. Sauf que dans ce cas précis, notre ego peut nous faire penser le contraire car il récupère souvent un plaisir malsain à maintenir la division qu’il existe entre lui et autrui. Tout ce qui nourrit l’autre nourrit votre âme et tout ce qui nourrit la division nourrit votre ego. La croyance mentale de ce que je viens de dire ne suffit pas, il est nécessaire d’actualiser cela dans votre expérience et vérifier par vous même ce qui se passe lorsque vous décidez consciement l’amour plutôt que la haine, l’unité plutôt que la séparation.


La cartomancie se sert de tout les facteurs que j’énonce depuis le début de cet article et comme vous l’aurez deviné: en bien comme en mal. 

Lors d’une session de tirage de cartes ce que le cartomancie effectue réellement est une lecture des énergies de la personne au moment présent de la lecture. Puisque tout est lié dans cet univers, le consultant n’a aucune chance de se tromper de cartes. Il ne peut toujours que tirer les cartes qui reflètent son attitude actuelle quoi qu’il arrive. La loi d’attraction agira toujours de sorte à ce que les cartes en adéquation avec l’énergie du consultant ressortent que ce dernier croit en la cartomancie ou non.

Et c’est ici que la limite doit être tracée et comprise. Si un cartomancien est capable d’avoir développé ses capacités pour ressentir les énergies du moment il lui sera simple avec les cartes de transmettre une guidance efficace. En réalité une personne qui a vraiment travaillé sur ses perceptions extrasensorielles n’aurait même pas besoin de cartes pour le faire mais c’est souvent plus dur et les gens prennent souvent peur quand un inconnu devine des choses sur eux sans aucun support. Les cartes qui encore une fois reflètent toujours les énergies actuelles du consultant permettent au cartomancien de ressentir plus efficacement certaines et l’aident dans sa lourde tâche qui est de guider son consultant vers un futur plus adapté à ses désirs. A partir de là le cartomancien doit mettre son côté rationnel de côté et laisser son intuition le guider.

En fait beaucoup pensent que la notion de temps existe mais en réalité il n’existe que le moment présent. Il n’existe rien qui ne se soit passé ou ne se passera dans le moment présent, n’est-ce pas un fait? Votre passé c’est déroulé dans le moment présent et votre futur se déroula aussi dans le moment présent. Les notions de passé et futur sont des notions mentales, elles ne sont que des pensées dans lesquelles vous vous plonger mais celles là aussi vous ne pouvez y penser que maintenant. Tout les enseignements et pratiques spirituelles pointent vers le moment présent car c’est là que la vie à lieu. Vous ne pouvez changer le passé ou le futur car ils n’existent tout simplement pas. Les seules choses sur lesquelles vous avez du pouvoir sont sur celles qui se passent maintenant.

Il n’est pas étonnant que dès lors que vous vous reconnecter au présent, la vie elle-même, vous commencez à voir vos perceptions sur le monde et votre réalité changer. Il n’y a rien de magique dans tout cela: Dès lors que sortez de votre prison mentale entourée de barbelé de croyances vous pouvez percevoir la vie telle qu’elle est l’est réellement sans qu’elle ne passe par les divers filtres de votre mental. Vous cessez d’associer une histoire avec ce que vous voyez, ressentez, touchez, sentez pour que l’expérience soit valide. 

Ceci mériterait un article à lui tout seul mais je vous recommande un merveilleux livre :  Le Pouvoir du moment Présent » par Eckhart Tolle.

Puisque que tout n’arrivera que maintenant ce que vous appelez « futur » n’est qu’une continuité de vos énergies déjà en mouvement lors du tirage. Tout ce que le cartomancien fait, c’est les capter, les lire et les utiliser pour vous prédire votre futur.

Néanmoins même si vous êtes incapable de ressentir les énergies subtiles, vous pouvez toujours prédire le futur et c’est là où je pense que beaucoup de personnes se perdent. Comme je l’ai déjà dit la loi d’attraction agit toujours et que vous croyez ou non dans tout ce que j’ai dis elle agira quand même (à vous maintenant de le vérifier par expérience). C’est pour cela que les cartomanciens avec une approche plus terre à terre et cartésienne peuvent obtenir des résultats très bons. Chaque carte reflète une partie de nous même et/ou un évènement de notre vie. Sans même vouloir s’intéresser au monde subtil il est facile d’étudier les cartes et leur signification et obtenir une analyse très poussée et exacte du consultant.

Sans compter qu’il n’est aussi pas nécessaire d’avoir des capacités extrasensorielles pour manipuler quelqu’un à son insu. Tout le monde à l’aide de son cerveau rationnel peut suivre des cours, formations pour apprendre à lire les gens. Reconnaître et analyser le langage corporel, le ton de la voix, les mimiques etc. Tant de choses qui permettent à un individu de deviner une mine d’informations sur une personne qu’il vienne à peine de rencontrer.

Et ce que j’ai remarqué dans mes sessions avec mes clients c’est que contrairement à ce que je pouvais penser au début, les consultants n’attendent nécessairement pas du cartomancien qu’il soit capable de leur prédire le futur. Ce qu’ils attendent c’est qu’il soit capable de deviner des choses qu’il n’est pas censé savoir en premier lieu. A partir du moment où c’est chose faite le consultant perds souvent son incrédulité et se laisse manipuler à la guise du cartomancien.

Il est très difficile de faire la différence entre les cartomanciens qui sentent véritablement des choses et agissent comme « canal » pour recevoir l’information de plus haut (le divin), ceux qui ne font qu’une lecture logique par rapport à votre choix de cartes et ceux qui l’utilisent aussi en combinaison avec des techniques de manipulation pour vous tirer les vers du nez. 

Mais un indicateur vous permettra de vous y retrouver: votre état intérieur. Le cartomancien qui fait un tirage dans l’amour, la compassion et l’acceptation vous donnera un tirage qui reflètera ces qualités. Il est possible que le message à vous transmettre soit difficile mais un cartomancien avec la bonne intention vous permettra malgré tout d’y voir plus clair et à la sortie vous vous sentirez quand même mieux qu’à votre arrivé. Regardez comment vous vous ressentez après la session. Si vous vous sentez revigoré doté d’une nouvelle compréhension de vos problèmes alors il y a de grande chances que la personne qui vous a fait le tirage avait vos plus hautes intentions en tête. Si vous vous sentez revigoré ou triste mais que cela vous amène vers un certain état d’apathie et de non action alors il est probable que le cartomancien n’avait pas les meilleures intentions.

Je ne dis pas que chaque session doit être agréable car j’ai moi même délivré des messages parfois sensibles à mes consultants. La différence c’est qu’un manipulateur vous dira ce que vous voudrez entendre mais vous ne ressortirez probablement pas avec une guidance efficace. Vous pourriez aussi vous sentir faussement joyeux. Effectivement, sans même parler de cartomancien dans la vie il faut parfois voir la vérité en face et entendre certaines choses. La nuance entre ce qu’on considérerait comme un « bon » et un « mauvais » cartomancien sont les énergies qu’il ou elle vous transmettra durant la séance.

Tout n’est énergie dans ce monde. Quelqu’un situé dans des fréquences hautes, d’amour et de compassion vous délivrera toujours le message dans ces fréquences là peu importe son contenu et vous permettra d’y voir plus clair sur votre chemin, vous aider à retrouver votre lumière et votre pouvoir personnel.

J’espère que cet article vous a permis d’y voir un peu plus clair dans la cartomancie et vous aidera à déchiffrer pourquoi cette pratique divise autant. En vous souhaitant une agréable journée, soirée (ou même nuit si vous êtes un lecteur nocturne :P) 

Catégories : Cartomancie

Jérémy Bec

24 ans et vivant dans le sud de la France ma mission de vie m'amène naturellement à partager ce que je vis en vérité à l'intérieur avec les gens autour de moi. Sur le chemin de mon éveil spirituel, en quête de vérité intérieure j'aide les gens qui souffrent sur ce chemin d'épuration souvent douloureux pour les aider à voir que la vie a toujours été de notre côté même si nous avons toujours pensé l'inverse.

9 commentaires

Cathy · 7 décembre 2018 à 4 h 18 min

Il faut toujours laisser briller notre lumière intérieure

BEC · 13 mars 2019 à 9 h 51 min

Jérémy nous portons le même nom de famille. J’ai longtemps vécu dans le sud de la France et je suis depuis quelques années implantée en Bretagne et tout comme vous j’ai des facultés de médiumnité.
Beaucoup de convergences familiales? En tout cas vous êtes aussi bavard lors de vos vidéos que je le suis en consultation (Je suis Coach!) J’aime accompagner et guider, révéler les potentialités et amener les personnes à l’atteinte de leurs objectifs. Ah j’allais oublier: je suis vierge ascendant Sagittaire!! Merci d’avance de l’intérêt porté à mon message. Excellente journée, bien cordialement, Myriam.

    Jérémy Bec · 14 mars 2019 à 9 h 41 min

    C’est vrai que de ce côté de ma famille on a toujours eu un attrait pour la cartomancie, la guérison etc. Peut être que nous avons un lien, aucune idée. 😊
    Je vous rassure je suis tout autant bavard dans mes consultations comme vous. 😉
    A bientôt 🙂

      GHIN Chantal · 4 août 2019 à 12 h 51 min

      Depuis plus mois , je m’intéresse et j’écoute les taroscopes, le tien est particulièrement intéressant et correspond très souvent à mon signe enfin , mon triple signe de 🔥 a

    PERRY Nicole · 1 septembre 2019 à 22 h 47 min

    Je viens d écouter avec beaucoup d attention le message pour les Gémeaux du mois de Septembre. Gémeaux est mon signe lunaire. En sentimental. C est exactement ce que je viens de vivre. C est dur mais il etait temps pour moi de voir la réalité en face. Merci Jérémy.

Dorothée cap · 13 mars 2019 à 20 h 10 min

je suis malheureuse

    Il faut changer ton approche sur la vie. Sort change toi les idees invite ta meilleure amnis a faire une ballade, ecoute de la musique (de la musique qui bouge avec des paroles qui remonte le moral, pas des truc depressifs, prends un bon bain . · 17 mars 2019 à 4 h 21 min

    Change tes pensées en pensées positives et ta vie va s’éclaircir automatiquement

      Micael · 20 mars 2019 à 23 h 57 min

      La réponse n’est pas signée ?
      Je pense que la pauvre Dorothée n’a pas attendu qu’on lui dise ca, pour le faire. Si elle dit qu’elle est malheureuse c’est justement parce qu’elle a presque tout essayé.
      Je connais bien tout ca. Je ne suis pas malheureux, je suis juste pas heureux. J’attend l’amour qui me redonnera la joie. a+ Micael

Ric · 20 mai 2019 à 13 h 42 min

Bonjour,
Concernant l’article, je ne suis pas d’accord avec tout. Pour ma part, je ne sais jamais comment me définir, mais après une longue recherche j’ai trouvé que le terme pontife me correspondait bien (bien sûr le sens dans lequel je l’emploi n’a rien avoir avec la religion chrétienne. C’est un terme beaucoup plus ancien qui désigne une personne qui est un pont spirituel ou chargé du pont spirituel. Qui fait le lien entre l’invisible et notre monde, notre réalité (de matière). Je préfère ce terme à celui de médium, voyant, etc.). Je me considère comme tel car depuis mon plus jeune âge, autant dire depuis toujours, je ressens des choses étranges, je fais des rêves prémonitoires, vois des présences, etc. À 12 ans, m’est venu naturellement le tirage de cartes, sans que personne ne me l’enseignement. J’ai toujours eu une relation particulière avec l’invisible. Et de ce fait, j’ai toujours tenté de comprendre comment fonctionne notre monde dans sa totalité dont sa part cachée (l’invisible) et par extansion les humains qui le composent. Dès l’âge de 6 ans, j’étais très observateur et analyste, ce qui m’a permis de réfléchir en profondeur sur des questions telles que pourquoi les gens sont comme ils sont ou bien pourquoi font ils ci ou ça, etc. Aujourd’hui, j’en ai 36 et comme tout le monde j’ai traversé des périodes très sombres et d’autres beaucoup plus lumineuses (dont l’actuelle).

Tout cela, m’a appris énormément de choses. J’ai une conception du temps, de la cartomancie et d’autres éléments différents de la tienne. Pour moi, les cartes sont un outil, un instrument qui ne définit pas un futur fixe, immuable. Mais plutôt un futur potentiel dont seul le libre arbitre du consultant permettra de le réaliser ou non. Bien sûr, le futur se construit dans le présent, je suis d’accord avec toi là dessus. Mais, il est important de comprendre son passé pour agir dans le présent et optimiser son futur. Autrement dit, nous avons un passé qui existe. Tout ce qui vit est régi par la loi du temps. Car la vie est régie par le temps. C’est ce qui fait qu’elle a une durée limitée et par conséquent, ce qui la rend précieuse. Seul l’univers lui-même est hors du temps car bien antérieur à ce dernier et n’a pas de prise sur lui. Le temps est comme un mur (=une force) invisible qui est derrière soi. Que l’on agisse ou que l’on soit passif, le temps continuera d’avancer et nous en fera sentir les effets. Les jours défileront, les saisons, les années se succéderont, etc. C’est bien la preuve que le passé n’est pas juste une conception mentale.
Concernant l’ego, tu parles de distinguer l’ego de son soi spirituel. Donc quand tu mentionnes le terme « désirs des consultants » cela revient à parler de l’ego puisque l’ego se nourrit des désirs. Autrement dit, les termes les plus appropriés (à mon humble avis) seraient les « projets, objectifs des consultants », n’es-tu pas d’accord ?
Au sujet du charlatanisme, je ne m’épencherai pas dessus, il y a suffisamment d’articles, de vidéos et de livres sur le sujet. Mais je te rejoins sur le fait d’être attentif à ses ressentis. C’est un excellent conseil.

Cependant, bien que l’on ne soit pas d’accord sur certains points (ce qui est justement enrichissant, laissant place à des discussions très intéressantes), cela ne remet nullement en question le fait que j’admire ton travail et ta personnalité véhiculée via tes vidéos.

Concernant la personne malheureuse, il s’agit peut-être d’un mal-être profond (là, ce n’est que mon humble avis aussi). Dont certaines blessures, souffrances, quelles qu’elles soient, forment un poids sur le dos (ou les épaules) ou bien un noeud au ventre. Ce poids ou ce noeud, ce ne sont que des énergies négatives refoulées (des émotions négatives ou des sentiments négatifs, à titre d’exemple : tristesse, mélancolie, vague à l’âme, blessures, souffrances, abandon, culpabilité, colère, etc.).
Refoulées, car il arrive que consciemment on ne retienne pas toutes les informations, les blessures et la souffrance que l’on subit. C’est là, qu’entre en scène l’inconscient. Qui lui garde tout en mémoire et intériorise. D’où les images du noeud et du poids.
Les émotions négatives et autres sont entremêlées pour le noeud qui lui même est très serré (plus ça serre et plus ça fait mal). Ce qui peut provoquer éventuellement des douleurs au ventre et ailleurs. Et pour le poids, c’est comme un baluchon contenant des boulets. Chaque boulet est une émotion ou un sentiment négatif lourd voire très lourd. Et plus les boulets sont volumineux, plus ils sont lourds. Et plus il y a de boulets dans le baluchon et plus le sac est lourd voire écrasant. Dont il est difficile de se débarrasser (notamment seul).
Mais pas impossible. Il suffit de se confronter aux choses désagréables, dont on n’a pas envi de faire face. Autrement dit, il faut ouvrir le baluchon et retirer les boulets (et dénouer le noeud intérieur comme on défait un noeud d’une corde). Je sais, c’est facile à dire qu’à faire, surtout seul. Mais nécessaire.
Car il est important de commencer par se décharger du poids du passé pour être libérer et enfin libre et prêt à accueillir l’amour.
Je suis passé par là. Je cherchais l’amour mais comme je n’avais rien réglé concernant le poids que j’avais. Cela eu pour effet de me servir de béquille affective. Et par conséquent, flingué mes relations amoureuses. Car ce poids du passé se manifestait malgré moi dans mes relations et avait pour effet de détruire ces mêmes relations. Tout simplement, parce que je n’avais pas l’équilibre intérieur. Ce poids du passé déséquilibre notre être et nous pousse à trouver une compensation à notre souffrance ou autres pour l’atténuer. C’est pour cela, que l’on a tendance à chercher l’amour pensant qu’il nous libérera naturellement. Ce qui n’est pas le cas en réalité. Car tout dépend de soi et donc de son libre arbitre. De sa volonté d’agir. Plus la volonté d’agir est importante et plus la force dont on dispose l’est également. Ceci afin de retirer ce poids qui pèse sur les épaules ou qui noue le ventre.
De plus, l’effet béquille affective aura tendance à nous rendre dépendant de l’affection de l’autre. Et dès que l’autre ne répondra plus ou ne satisfera plus ce besoin, cette nécessité d’affection, on sera malheureux et ce de plus en plus. C’est un cercle vicieux.
C’est pour toutes ces raisons qu’il est important d’éviter l’effet béquille affective. Qu’il est important de se libérer de cette charge émotionnelle avant d’entamer une relation. Une fois libéré, on se sent plus léger. Et, à partir de ce moment là, vous retrouverez votre joie de vivre. Vous prendrez conscience également que chaque chose dans la nature est importante et est formidable : les abeilles qui donnent le miel, les plantes pour l’oxygène, etc. Toutes ces petites choses qui semblent insignifiantes deviendront un trésor, un bonheur sans égal. Comme regarder le soleil se lever et vous éclairer de sa lumière, de sa douce chaleur et de son positivisme. Chaque jour sera un jour nouveau, un nouveau commencement plein d’espoir, de joie, de bien être et de bonheur.
Pour conclure, on a tous besoin de quelqu’un pour nous aider à nous décharger, libérer de ce poids du passé qui nous entrave et nous empêche de vivre pleinement. Quelqu’un qui nous rappelle que lorsqu’on est dans l’obscurité, n’oublions pas d’allumer la lumière.
J’espère que les choses iront mieux. Et que vous retrouverez le goût de la vie. Je suis de tout coeur avec vous.
Ric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *